Projekt: Air de floraison, 2014

Kunst am Bau Wettbewerb auf Einladung, CCR Suva-Care, Sion

L’« Air de floraison » est une installation à la fois mobile et statique, intérieure et extérieure. Elle est le résultat d’une réflexion sur la traversée de la vie et de la guérison, sur ses moments d’ombres et de lumières. En oeuvrant dans la sphère publique, l’artiste provoque, déstabilise et invite à la surprise comme à la méditation. Cette installation joue sur ces sentiments et introduit par ce chemin la possibilité de créer un moment de répit, un instant de poésie. Entre architecture et environnement naturel, l’installation se présente comme un point de suspension entre deux espaces, mais aussi comme le point clé d’une transition. C’est avec cette notion en tête que j’ai composé un passage guérison.

Description du projet

L’arche qui constitue l’installation « Air de floraison » mesure 4 × 4 × 4 m. Les deux parois et le plafond sont en verre. C’est sur ce verre que sont imprimés des dessins en semi-transparence. La forme de l’arche offre un espace protégé de calme et de bien-être aux patients et aux thérapeutes. Facile d’accès, cette oasis à proximité des bâtiments est accessible en tout temps aux personnes qui voudraient y chercher à la fois énergie et refuge. Le sol en béton gris permet aux personnes à mobilité réduite de rejoindre ce lieu sans assistance. Accessible par un chemin formant une boucle, cette installation crée un trait d’union entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment.

Les motifs gravés dans le verre sont extraits de dessins que j’ai créé à partir d’une recherche approfondie sur les plantes médicinales. Je me suis intéressée à ces plantes et plus particulièrement à celles qui sont utilisées en cas de blessures, d’accidents et de traumatismes. Mes dessins ne sont pas des reproductions lexicales, mais des variations et des improvisations de ces plantes et de leur pouvoir de guérison. Le travail artistique permet ainsi de libérer l’esprit en créant des associations et des prolongements imaginaires sur le sujet. Si le visiteur peut reconnaître certains de ces éléments, je veux l’inviter à prendre de la distance avec ces derniers. Il s’agit d’une invitation à l’imagination, à la rêverie et à la fantaisie. L’installation est un travail participatif dans le sens où chacun s’approprie les plantes pour leur conférer les pouvoirs thérapeutiques qu’il souhaite. Le regard et l’imagination sont alors les premiers pas d’une projection et d’une guérison qui commence aussi de l’intérieur. La thématique des plantes médicinales devrait à travers la métaphore leur apporter un message d’espoir mais elle pourra aussi animer les esprits et susciter des conversations et des instants de partage.

Répétés sur l’ensemble de la surface de l’arche, ces dessins créent un rythme visuel qui relie le réel avec le possible, et qui joue avec les notions de l’observation, de l’illusion et de l’imaginaire.

Jeu de lumière

En fonction de la lumière et grâce à la transparence du verre, ces images projettent des ombres colorées. Si ces dernières reposent sur le sol et sur les personnes à proximité, elles dialoguent aussi avec le paysage environnant. Visible de loin, cette installation invite de manière sereine le visiteur à s’y rendre et s’y arrêter. C’est un premier pas vers l’extérieur et une première distance avec la vie à l’hôpital. C’est aussi une manière d’initier des rencontres. Le jeu de lumière qui émane de L’« Air de floraison » ne se destine alors pas uniquement aux personnes qui se rendront sous l’arche. Cette installation et l’expérience qu’elle prodigue s’offre aussi aux personnes qui l’admirent depuis les fenêtres du bâtiment et depuis la passerelle. De nuit, cette installation peut être éclairée pour devenir un cube de lumière. Les ombres des plantes se projettent alors délicatement sur l’environnement à la manière d’une constellation.

Brochure « Air de floraison »

Afin que l’installation ne se dévoile que peu à peu au fil de séjour à l’hôpital, les dessins originaux seront reproduits dans une brochure accessible à la personne qui en fera la demande auprès de l’accueil. Cette brochure comportera les dessins et les textes décrivant la démarche artistique mais aussi les différents bienfaits de ces plantes.

Le choix des plantes s’est porté sur leur vertus guérissantes. Chacune d’entre elles détient des principes actifs capables de soigner et d’atténuer certaines maladies. Connues pour leur actions bienfaisantes, elles participent à la guérison de diverses blessures. Elles sont aussi utilisées pour soigner les victimes d’accidents et leurs traumatismes qui en découlent.